FR
Wesco family, Créateur d'univers d'enfants depuis plus de 40 ans
Espace professionnels

Construire un hôtel à insectes

Difficulté : 
Un hôtel à insectes, pour quoi faire ?
  • Ludique et esthétique, c’est le moyen d’attirer les insectes utiles au potager. Pollinisateurs, prédateurs ou parasites, ces petites bêtes aident à lutter contre les organismes nuisibles, de façon totalement écologique. L’objectif : leur installer un refuge adapté de façon à les attirer, les retenir et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire.

Où doit-il être placé ?
  • Choisissez d’abord un parterre de fleurs, qu’elles soient sauvages ou cultivées : ce sera le restaurant des insectes. Définissez ensuite un emplacement orienté sud ou sud-est à proximité. L’hôtel doit être positionné face au soleil de début de journée, protégé des vents dominants et abrité des intempéries. Pensez à le surélever d’au moins 30 cm, afin d’éviter les remontées d’humidité notamment.

Comment construire la structure de l’hôtel ?
    Conseil : privilégiez des planches d’une essence de bois durable et résistante : mélèze, douglas ou châtaignier


  • Eléments bois à découper :




  • Papier goudron, ou ardoise, pour le toit
  • Boulons (quantité : 6, Ø5mm, longueur 80mm)
  • Vis (quantité : 30, Ø4mm, longueur 50mm), pour fixer l’ossature du refuge



Étapes
  • Assemblez les montants A avec les traverses B du haut et du bas, afin de construire le cadre.
  • Fixez les deux étages avec leurs boîtes respectives (C et D).
  • Boulonnez les pieux (F) sur les montants.
  • Vissez le toit (E).
  • Posez les ardoises ou agrafez le papier goudron.
Comment l’aménager ?
  • Ludique et esthétique, c’est le moyen d’attirer les insectes utiles au potager. Pollinisateurs, prédateurs ou parasites, ces petites bêtes aident à lutter contre les organismes nuisibles, de façon totalement écologique. L’objectif : leur installer un refuge adapté de façon à les attirer, les retenir et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire.


    Nichoirs pour les insectes pollinisateurs :


  • Buches percées (pour les guêpes et abeilles)
  • Mélange de glaise et de paille (abeilles)
  • Tiges creuses de roseau ou de bambou (abeilles)
  • Tiges de sureau ou de ronce (abeilles)
  • Abris pour les insectes prédateurs :


  • 1 boîte, avec quelques fentes, remplie de paille (pour les chrysopes, dont les larves se nourrissent de pucerons et cochenilles)
  • 1 pot de fleur rempli de paille (pour les perce-oreilles, prédateurs des pucerons)
  • Refuge pour les insectes recycleurs :


  • Des bois morts empilés (pour les insectes xylophages, décomposeurs)
Une réalisation Wesco | www.wesco-family.fr